Méthode “montante” pour faire vos paris sportifs sur tous les sports

Les montantes (appelées aussi “progressions”) sont des méthodes consistant à augmenter ses mises en cas de perte afin d’essayer de récupérer tout ou partie de celle-ci, et de finalement dégager un bénéfice.

Les méthodes “montantes” ont au départ été développées pour la roulette, sur les jeux simples (rouge/noir, pair/impair, passe/manque) avec un gain de 2 pour 1 mise. Mais elle sont potentiellement applicables à d’autres jeux de casino, ainsi que, avec quelques adaptations, aux paris sportifs.

La principale adaptation à faire sur cette methode résultera du fait que, contrairement au jeu simple à la roulette, le gain aux paris sportifs est variable et fonction des cotes, qui sont différentes de 2.

La gestion financière de base consiste à définir la mise de départ comme un pourcentage du capital que l’on veut risquer (souvent moins de 5% pour les paris simples).

A chaque fois que le capital augmente (mais en général plutôt par palier, pour se protéger des éventuelles suites perdantes), on augmente alors proportionnellement la mise de base.

Par exemple avec un capital de départ de 1000 Euros, on peut fixer l’unité de mise à 0,2% de celui-ci, soit 2 Euros comme mise de départ.

Si après plusieurs gains le capital passe par exemple à 1500 Euros, la mise de base deviendra 3 Euros, et ainsi de suite..

Voici exactement comment fonctionne cette méthode :

Pour que vous compreniez bien le principe de cette méthode je vais tout d’abord vous expliquer son fonctionnement de base tel qu’appliqué à la roulette sur un jeu simple (rouge/noir, pair/impair, passe/manque – avec un gain de 2 pour une mise de 1), et ensuite vous expliquer comment l’appliquer aux paris sportifs dont les cotes ne sont pas toujours égales à 2.

Le principe de la methode est tout simple : à chaque fois que l’on perd un pari, il faut miser le double pour le pari suivant, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’on ai un pari gagnant. A ce moment là on aura récupéré la totalité des mises et on repartira avec la mise de base.

Par exemple (pour des paris avec une cote de 2):

j’ai un budget de 1000 €, donc ma mise de base sera de 2€ (0,2% du capital de départ).

Premier pari de 2€ , je perd.

Donc pour le second pari je mise le double soit 4 €. Je perd encore.

Pour le 3eme pari je vais donc miser 8 €, et je perd à nouveau.

Je vais donc miser 16 € pour le 4eme pari. Et cette fois ci je gagne 32 €.

Bilan : 32 € de gains – 30 € de mises (2 + 4 + 8 + 16) = 2 € de bénéfice.

Pour les paris suivants on repart avec la mise de départ de 2 €.

Les paris sportifs n’ayant pas toujours de cotes supérieures à 2 , pour que la méthode soit efficace, il va donc falloir adapter les mises en conséquences pour s’assurer de récupérer les mises perdues précédemment.

Quand la cote est supérieure à 2, cela ne pose pas trop de problèmes. On peut se contenter d’appliquer la méthode et en cas de gain le bénéfice sera supérieur.

c’est dans les cas ou l’on fait un pari dont la cote est inférieur à 2 qu’il faudra impérativement adapter la mise.

Reprenons l’exemple précédent :

Premier pari de 2€ (peu importe la cote pour le premier pari), je perd.

Le second pari a une cote de 2,20 . Je ne suis donc pas obligé de doubler ma mise de base pour récupérer mes pertes. En misant 2 € seulement, en cas de gain, je serai encore bénéficiaire sur les 2 paris (2×2,20 = 4,40 € de gains – 4 € de mise = 0, 40 € de bénéfice).

Mais je suis joueur et le but est de gagner, pas juste de récupérer les mises …

J’applique donc la méthode et joue 4 € sur ce 2eme pari, et je perd.

Pour le pari suivant la cote est de 1, 5.

Si je me contente de doubler la mise précédente, soit parier 8 €, en cas de gain je ne couvrirai pas mes pertes précédentes (8×1,5 = 12 € de gains – 14 € (8 + 4 + 2) de mises = 2 € de déficit).

Pour rentrer dans mes frais il faudra adapter ma mise de la façon suivante :

Ma mise prévue pour ce pari (en suivant la méthode) est de 8 €.

La cote du pari est de 1,5 .

Je vais calculer la différence entre 2 et 1,5 : 2-1,5 = 0,5.

Je vais multiplier ce résultat par la mise prévue pour ce pari : 0,5 x8 = 4

Et je vais ajouter ce nouveau résultat à ma mise prévue : 4 + 8 = 12

J’obtiens ainsi le montant minimum à miser pour rentrer dans mes frais :

12 € x 1,5 (cote) = 18 € de gains , ce qui équivaut à la totalité de mes mises sur les 3 paris (12 + 4 + 2).

Dans ce cas je ne gagne rien, il convient donc d’adapter ma mise pour faire du bénéfice en cas de gain.

Personnelement j’ajoute le montant de ma mise de base à ce “montant minimum pour rentrer dans mes frais” : 12 + 2 = 14

Et dans ce cas je suis bénéficiaire en cas de gain : 14 € x 1,5 (cote) = 21 € de gains – 20 € de mises (14 + 4 + 2 ) = 1€ de bénéfice.

Je trouve qu’à l’usage c’est pas très interessant (j’ai testé 1 mois en fictif) car le rendement est très faible, qu’il faut un gros capital de départ et que dans le cas d’une très longue série de pertes, on peut tout perdre.

Je préfère de loin l’autre méthode spécifique aux paris sportifs sur les matchs de foot, qui est beaucoup plus simple et plus rentable.

Si vous essayez cette méthode, ne prenez pas trop de risques en jouant systèmatiquement les outsiders. Certes les cotes sont plus élévées, mais les chances de gagner sont d’autant moins grandes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *